Pêche profonde: une interdiction limitée soumise au vote des eurodéputés

Le 05 novembre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'interdiction votée le 4 novembre ne vise que les zones les plus critiques
L'interdiction votée le 4 novembre ne vise que les zones les plus critiques

L’interdiction du chalutage en eaux profondes (1), particulièrement destructeur des fonds marins, avance à petits pas au niveau européen. Proposée par la Commission européenne en juillet 2012, elle a enfin donné lieu, le 4 novembre, à l’adoption d’un texte par la commission Pêche du Parlement européen.

Celui-ci ne limite l’interdiction que dans les zones où les écosystèmes marins sont les plus vulnérables, dans l’Atlantique du Nord-est, précise le Parlement dans un communiqué.

Une clause de révision a toutefois été introduite pour que la Commission européenne évalue, au bout de 4 ans, l’impact de certains équipements de pêche (chaluts ou filets maillants de fond) sur les espèces et les écosystèmes des fonds marins.

Des chercheurs ont déjà montré que sur 3 ou 4 espèces recherchées, 78 autres espèces faisaient l’objet de prises accessoires.

«Ce texte ne répond pas de façon adéquate aux menaces posées par les navires industriels aux écosystèmes marins des grandes profondeurs, étant donné que les lobbies de la pêche industrielle avaient obtenu le soutien d’une majorité de députés (13 sur 25)», réagit Claire Nouvian, directrice de l’association Bloom.

Si les députés de la commission Pêche n’ont pas voté l’interdiction totale du chalutage profond, ils ont enfin renvoyé le projet de règlement au vote du Parlement, réuni en séance plénière. Le vote devrait intervenir la semaine du 9 décembre, selon l’association Bloom. Ensuite, les négociations débuteront avec le Conseil, avant que les eurodéputés ne votent le projet d’accord en deuxième lecture.

(1) au-delà de 400 mètres de profondeur
 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus