Pêche profonde: Bruxelles propose ses nouveaux quotas

Le 03 octobre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La reconstitution des stocks n'est toujours pas garantie
La reconstitution des stocks n'est toujours pas garantie

La Commission européenne a proposé, ce 3 octobre, ses totaux admissibles de capture (TAC) d’espèces d’eau profonde, dans les eaux européennes et en Atlantique du Nord-est pour 2015 et 2016.

Ces nouveaux quotas sont à la hausse pour 4 espèces, à la baisse pour 9 stocks et au statu quo pour 5. A noter qu’elle ne s’est pas encore prononcée pour 4 espèces, principalement des requins des grands fonds, dans l’attente d’avis scientifiques livrés courant octobre.

 

L’ancienne commissaire européenne en charge de la pêche, Maria Damanaki, reconnaît que si des avis scientifiques[1] permettent une hausse de certains stocks, «la situation reste malheureusement plutôt sombre pour la plupart d’entre eux».

 

Le sabre noir et le grenadier de roche voient leurs TAC réduits d’environ 20% en 2015 (respectivement 6.382 tonnes contre 7.675 en 2014, et 14.495 t contre 8.077 t) et de 20% en 2016. Le quota de dorade rose baisse également (1.053 t en 2015 contre 1.878 t en 2014), sans garantie aucune sur le maintien du stock.

 

Les TAC du beryx sont quasi stables (280 t au lieu de 296 t l’an dernier) tandis que ceux du physis de fond augmentent (2.628 t en 2015 contre 2.380 t en 2014).

 

«Pour la plupart des stocks, la Commission a tenu compte des avis des scientifiques et de la nouvelle politique commune de la pêche. Pour d’autres cependant, comme la dorade rose ou le grenadier de roche, elle a proposé des limites de pêche qui ne seront pas suffisantes pour conserver ces stocks», réagit l’association Pew dans un communiqué.

 

 



[1] rendus par le Conseil international pour l’exploration de la mer

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus