Pêche: les quotas 2016 sont avancés

Le 10 novembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les quotas vont désormais être discutés au sein du conseil Pêche
Les quotas vont désormais être discutés au sein du conseil Pêche

Très attendus, les quotas de pêche 2016 pour l’Atlantique et la mer du Nord ont été proposés ce 10 novembre par la Commission européenne. Si la plupart respectent les avis des scientifiques, certaines espèces restent soumises à la surpêche.

A ce stade, les totaux admissibles de capture (TAC) sont maintenus ou augmentés pour 35 stocks halieutiques, dont la cardine, le chinchard ou l’anchois. Ils sont réduits pour 28 autres stocks, dont le cabillaud, le bar, l’églefin ou la raie. Pour le bar, dont les stocks sont fortement menacés, la Commission reste fidèle à sa politique d’urgence. Elle a en effet décrété une interdiction de la pêche (de loisir et professionnelle) entre janvier et juin 2016, alors que les associations et les scientifiques réclament une politique de gestion à plus long terme.

 

Des compléments de quotas à venir

Pour la première fois, la Commission va aussi proposer des compléments de quotas pour toutes les pêcheries soumises à l’obligation de débarquement à partir du 1er janvier 2016, «afin de compenser les quantités supplémentaires de poissons que les pêcheurs devront débarquer», explique-t-elle. Calculés sur la base d’avis scientifiques attendus mi-novembre, ces quotas supplémentaires seront annoncés d’ici la fin du mois.

Si les TAC 2016 respectent en majorité les recommandations du Conseil international pour l’exploration de la mer (Ciem), ce n’est pas le cas pour tous. A noter par ailleurs que des avis ne sont disponibles que pour 34 stocks au total.

 

Prochaine étape: le conseil Pêche

«D’ici le prochain Conseil en décembre, les ministres européens de la pêche subiront certainement de fortes pressions pour revoir ces quotas à la hausse, donnant ainsi la priorité aux intérêts de court terme. Nous espérons donc que le commissaire européen Karmenu Vella fera preuve de fermeté pour inciter les ministres à fixer des quotas en accord avec les exigences établies par la nouvelle politique commune de la pêche, et qu’il encouragera les ministres à mettre fin à la surpêche sans tarder», rappelle Andrew Clayton de l’ONG Pew.

Ces quotas vont désormais être présentés, en décembre, aux ministres de la pêche des 28 Etats membres.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus