Pêche: les ONG espagnoles rejettent l’accord UE-Maroc

Le 12 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas moins de 14 organisations environnementales et de lutte pour les droits de l’homme ont co-signé une lettre demandant aux eurodéputés espagnols de voter contre l’accord UE-Maroc sur la pêche. Conclu en juillet dernier, cet accord d’un an (qui proroge, en fait, un accord de 4 ans, conclu en 2007) accorde 119 licences de pêche dans les eaux du royaume chérifien aux flottes européennes. En contrepartie, l’Europe paiera un droit d’accès aux eaux marocaines de 36,1 millions d’euros.
 
Déjà dénoncé par la Suède, le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande, le Royaume-Uni, Chypre et l’Autriche, cet accord pose deux problèmes aux associations. En accordant 100 licences aux seuls pêcheurs espagnols, il profitera aux plus gros armateurs d’outre-Pyrénées.
 
D’autre part, le texte prévoit le libre accès aux eaux «territoriales» de l’ex-Sahara espagnol (actuel Sahara occidental): un territoire à la fois revendiqué par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique. «Selon nos rapports, ce sont déjà ces gros navires qui ont déjà contribué à la surexploitation des eaux sahraouies», dénonce l’association Ecologistas en Acción.
 
Le Parlement européen doit, en principe, ratifier l’accord le 13 décembre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus