Pêche illégale: Bruxelles lève les sanctions contre la Guinée

Le 18 juillet 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Conakry a durci son système de sanctions contre les navires opérant de façon illégale
Conakry a durci son système de sanctions contre les navires opérant de façon illégale

La Commission européenne a annoncé, le 13 juillet, lever les sanctions prononcées à l’encontre de la Guinée en matière de lutte contre la pêche illicite.

 

Les échanges commerciaux entre l’Union européenne et la Guinée vont pouvoir reprendre. Le carton rouge décerné par Bruxelles le 23 novembre 2013 appartient désormais au passé. «C’est une décision importante pour la Commission et pour la République de Guinée, et une bonne nouvelle pour la pêche durable dans le monde», a commenté Karmenu Vella, commissaire à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche.

 

Le PSMA, un nouveau pas

 

L’exécutif européen estime que Conakry a démontré, dans les faits, son engagement à combattre la pêche illégale. Ce qui lui permet de sortir de la liste des pays non coopératifs. La Guinée a en effet révisé sa réglementation, renforcé son système de sanctions et amélioré le suivi et le contrôle de sa flotte. Elle a aussi ratifié l’accord sur les mesures du ressort de l’Etat du port (PSMA), un instrument majeur pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée dans le monde (INN), qui est entré en vigueur le 5 juin.

Dans le monde, la pêche illégale représente environ 10 milliards d’euros de chiffre d'affaire par an. Entre 11 et 26 millions de tonnes de poissons sont capturés. Soit 15% des prises mondiales.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus