Pêche: Bruxelles propose ses quotas pour l’Atlantique et la mer du Nord

Le 08 novembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La fin de la surpêche est encore loin
La fin de la surpêche est encore loin

La Commission européenne a publié, le 7 novembre, sa proposition de quotas de pêche 2018 dans l’Atlantique et la mer du Nord. Environ la moitié d’entre eux, seulement, respectent le rendement maximum durable (RMD)[1] instauré par la réforme de la politique commune de la pêche (PCP).



[1] Lorsqu’il est connu

 

Pour deux tiers des stocks, les quotas affichent une hausse (19 stocks) ou une stagnation (34 stocks) par rapport à 2017. La Commission européenne propose notamment d’augmenter les quotas de cabillaud dans la mer d’Irlande (+100%), de langoustine dans la mer du Nord (+4%), de sole dans le nord et le centre du golfe de Gascogne (+6%), dans la mer Celtique (+7%), dans la Manche orientale (+8%) et occidentale (7%) ainsi que le chinchard dans la mer d’Irlande, la Manche orientale et le sud du golfe de Gascogne (+21%).

 

Un tiers des stocks en baisse

Seul un tiers des stocks (25 stocks) bénéficient d’une baisse des quotas. Il s’agit en particulier de la sole en mer de Norvège et mer du Nord (-13%), du merlu dans les eaux septentrionales (-19%) et dans le sud du golfe de Gascogne (-30%), ou encore des sardines en mer du Nord (-4%).

 

Interdiction de pêcher l’anguille

Bruxelles suggère aussi d’interdire la pêche de l’anguille dans toutes les eaux de l’Union, alors que les scientifiques ont tiré le signal d’alarme sur l’état critique des stocks. Une idée déjà émise lors de l’élaboration des quotas en mer Baltique, mais dont la décision avait été reportée par les Etats membres.

Inquiète pour la plie en mer Celtique, et le merlan en mer d’Irlande et dans l’ouest de l’Ecosse, elle recommande enfin de ne plus les pêcher dans ces zones.

Les Etats décideront des quotas définitifs lors du prochain Conseil Pêche qui se tiendra les 11 et 12 décembre à Bruxelles.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus