Pêche : baisse des prises espagnoles

Le 20 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour la première fois depuis un quart de siècle, les pêcheurs espagnols ont vu baisser le tonnage de leurs captures d’une année sur l’autre.
 
Publié vendredi 20 mai, le rapport annuel de l’association des entreprises productrices de fruits de mer (Apromar, selon l’acronyme en espagnol) indique que les pêcheurs ont produit, en 2010, 43.888 tonnes de poissons, soit 9,4% de moins qu’en 2009.
 
Cette chute de production n’a pas été compensée par la hausse de 6% de la production de l’aquaculture.
 
L’Apromar justifie ces mauvais chiffres par la crise économique (chute de la consommation, moindre compréhension des banques), les difficultés croissantes à ouvrir de nouvelles fermes aquacoles, les lourdeurs de l’administration, les importations de fruits de mer à bas coûts.
 
Les principales espèces capturées ont été la daurade (20.360 t, -14.1% en un an), le loup (12.495 t, -9,7%), turbot (6.910 t, -16,9%), le maigre (3.250 t, +95,8%).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus