Péage urbain: une solution contestée

Le 10 mars 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Depuis le 17 février 2003, un péage urbain (1) a été instauré à Londres, pour entrer, circuler ou se garer dans le centre de la ville, sur une zone de près de 21 km2. Un premier bilan peut en être fait.

Une étude (2), publiée par Rémy Prud'homme, professeur émérite d'économie de l'université Paris XII et spécialiste des problématiques liées aux transports, affirme que la création de péages urbains permet de désengorger les centres-villes et d'y réduire la pollution, mais pas de dégager des recettes financières importantes. «La théorie selon laquelle un péage urbain peut réduire la circulation à un niveau optimal est à peu près confirmée par l'expérience de Londres. Mais le gain économique n'est pas aussi important que beaucoup le croient», souligne Rémy Prud'homme. Pour lui, si le péage instauré en 2003 à Londres a été un succès technique et politique, il s'est toutefois révélé un «échec économique.» Il révèle ainsi que le gain économique du désengorgement est «relativement faible (70 millions d'euros par an)» et que le coût de mise en oeuvre d'un péage «peut être, et est à Londres, particulièrement élevé, bien plus élevé que le gain économique qu'il permet.»

Au total, l'étude affirme que ce péage coûte en termes économiques 70% de plus que ce qu'il rapporte, du moins dans l'immédiat. «Les bénéfices du péage (la valeur des gains de temps des automobilistes non écartés et des utilisateurs des autobus, augmentée des bénéfices environnementaux) sont très inférieurs aux coûts d'investissement et de fonctionnement», conclut-elle.

Quant à la situation parisienne, Rémy Prud'homme se déclare «encore plus critique» sur les mesures prises pour décongestionner la capitale. Pour ce qui est de la mise en oeuvre d'un péage à Paris, auxquels vont bientôt avoir recours des pays comme la Suède, les Pays-Bas et le Portugal, il la juge «techniquement possible» mais s'interroge sur son réel «intérêt». Et de rajouter: «la voie du péage est difficile, ce n'est pas une panacée.»



(1) Le «central London congestion charging»

(2) Cette étude paraîtra prochainement dans la revue spécialisée «Transports»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus