PCB en Mayenne: 8 exploitations contaminées

Le 31 mars 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une pollution aux polychlorobiphényles (PCB) en provenance d’une usine de traitement de déchets industriels a conduit 8 fermes agricoles à être placées sous séquestre en Mayenne, rapporte l’ AFP le 31 mars.

Le préfet Eric Pilloton a annoncé le 30 mars que des analyses effectuées dans ces fermes situées à proximité de l'usine Aprochim (groupe Chimirec) de Grez-en-Bouère avaient révélé une contamination de productions agricoles par des concentrations de PCB atteignant jusqu'à 20 fois les seuils autorisés.

« Pour les produits carnés, on a trouvé des taux oscillant entre 4,5 (le seuil-limite) et 10 picogrammes (pg) de PCB par gramme (g) de matière grasse et une minorité au-dessus de 10 et jusqu'à 86 pg/g de matière grasse pour une exploitation», ont détaillé les autorités sanitaires.

Il est prévu d’indemniser individuellement les agriculteurs pour les préjudices subis. En janvier dernier, un producteur de lait de la même région avait dû suspendre ses livraisons après que des traces de PCB avaient été découvertes sur un échantillon (dans le JDLE).

Les services de l’Etat avaient prescrit des mesures conservatoires à la société Aprochim afin qu’elle réduise de moitié l’activité de l'établissement.

416 sites connaissent une pollution aux PCB en France. Sous ce vocable se cachent des « composés aromatiques chlorés, également connus en France sous le nom de pyralènes», selon la définition de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). La famille des PCB regroupe 209 molécules (dans le JDLE).

En France, le plan national de décontamination et d’élimination des appareils contenant des PCB, approuvé par l’Etat en 2003, ordonnait aux détenteurs d’appareils électriques susceptibles d’être pollués de faire traiter leurs transformateurs ou condensateurs par des entreprises agréées avant le 31 décembre 2010. Mais nombreux sont ceux qui n’ont pas respecté cette échéance.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus