Paul Watson en fuite

Le 25 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mais où est passé Paul Watson ?
Mais où est passé Paul Watson ?

Depuis le 22 juillet, le capitaine des Sea Shepherd ne s'est plus présenté aux contrôles judiciaires quotidiens auxquels il était astreint à Francfort (Allemagne). Le chef des Bergers des mers est donc un fugitif aux yeux de la justice allemande, laquelle a vivement réagi.

La cour d'appel de Francfort s'est en effet prononcée aujourd’hui 25 juillet pour l'extradition vers le Costa Rica du militant écologiste. «Puisque Watson a montré par sa fuite que la confiance mise en lui n'était pas justifiée, le mandat d'arrêt émis contre lui doit être mis à exécution», explique la cour.

Arrêté le 13 mai à l’aéroport de Francfort, en vertu d'une demande d'extradition du Costa Rica, Paul Watson avait été remis en liberté contre une caution de 250.000 euros. Le Costa-Rica l'accuse d'avoir mis en danger un équipage costaricien lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002. Interdiction lui avait été signifiée, depuis, de quitter le territoire allemand avant l’éventuelle décision d'extradition de la justice d’outre-Rhin.

Dans un entretien en mai, le capitaine s’inquiétait de cette éventualité: «Je n'ai aucune raison de croire que le système judiciaire du Costa Rica ne m'offrira pas un procès équitable». Avant de préciser: «Mon inquiétude ne concerne pas le système judiciaire mais le fait que la mafia de la nageoire de requin a mis ma tête à prix et qu'une prison costaricaine fournirait une excellente occasion pour exercer ce contrat mortel contre moi.»

Son mandataire indique qu'il a quitté l'Allemagne pour une destination inconnue, ajoute la cour dans un communiqué.

Réputé pour ses coups de force contre les chalutiers, Paul Watson est le fondateur de l'organisation non gouvernementale Sea Shepherd, créée en 1977, et qui se consacre à la protection des océans. Contesté pour ses méthodes parfois radicales, le célèbre capitaine a déclaré en 2010 n'avoir de comptes à rendre qu'aux baleines ou aux phoques.

De passage à Paris en mars dernier, le JDLE avait interrogé Paul Watson. http://www.journaldelenvironnement.net/article/paul-watson-le-capitaine-des-sea-shepherd-parle,28780

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus