Pas (tout de suite) de barrage sur le Mékong

Le 15 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les projets de barrages hydroélectriques des pays du bas Mékong devraient être suspendus pendant 10 ans, le temps d'étudier les risques encourus par l'écosystème et les populations riveraines du fleuve, affirme une étude publiée ce vendredi 15 octobre.


Organe consultatif intergouvernemental représentant la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam, la Commission du fleuve Mékong (MRC) s'est penchée sur 12 projets de barrages hydroélectriques sur le plus grand fleuve d'Asie du Sud-est. « Les principaux projets risquent d'entraîner des dégâts environnementaux aussi sérieux qu'irréversibles (...) et des pertes en termes de diversité biologique et d'intégrité écologique », estime le rapport.


Les barrages pèseront aussi sur les revenus de la pêche et « pourraient aggraver l'insécurité alimentaire pour des millions de personnes ». Plusieurs groupes de défense de l'environnement militent depuis plusieurs années pour préserver le fleuve, réputé le plus poissonneux du monde et le long duquel vivent 60 millions de personnes. Tiffany Hacker, porte-parole du MRC, a reconnu que les pays de la région n'étaient pas tenus de respecter ces recommandations. L'étude sera désormais analysée par les Etats concernés pendant plusieurs mois.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus