Pas de plan onusien sur l’air intérieur

Le 22 mai 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon la version électronique de Nature du 16 mai, la commission des Nations unies pour le développement durable a échoué dans sa tentative de trouver un plan d'action contre la pollution de l'air intérieur. Principalement due à la cuisson des aliments, cette pollution tue chaque année 1,5 million de personnes dans les pays pauvres, soit plus que la malaria. Environ la moitié de la population mondiale cuit ses aliments à partir de comburants issus de la biomasse (bois, résidus agricoles, etc.), provoquant des rejets de substances dangereuses comme du monoxyde de carbone (CO), des particules fines, du formaldéhyde ou encore du benzène.

Un projet de communiqué a été rejeté par l'Union européenne et la Suisse. Son contenu, «vide de sens» et sans objectifs, aurait menacé les accords précédents. Les pays européens souhaitaient un accord qui encourage les biocombustibles plus propres, la création d'aides financières, et l'instauration de campagnes publicitaires sur les dangers sanitaires de certains types de cuisson, mais ils n'ont pas été suivis par les autres pays.

Pourtant, la réunion n'a pas été un échec total, les associations se félicitant que la pollution de l'air intérieur soit reconnue comme une préoccupation importante à l'échelle internationale.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus