Pas de bilan carbone pour les grands groupes britanniques

Le 18 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les trois quarts des grandes entreprises britanniques n’évaluent pas leur empreinte carbone. Selon un sondage, publié hier par le Carbon Trust et réalisé auprès de 200 directeurs financiers d’entreprises britanniques de plus de 500 salariés, 74 % des sondés avouent que leur société n’a pas réalisé de bilan carbone de leurs activités. Près de la moitié de ces dirigeants (46 %) n’ont pas une idée très claire des objectifs climatiques de l’entreprise et 16 % concèdent ne pas en connaître du tout l’existence.

Cette situation peut sembler inquiétante. Dans le cadre du Carbon Reduction Commitment (CRC) Energy Efficiency Scheme, les 5.000 plus gros consommateurs d’énergie du Royaume (entreprises, collectivités, services publics dont le montant annuel de la facture d’énergie dépasse les 500.000 livres) ont jusqu’au 30 septembre prochain pour faire enregistrer auprès du Carbon Trust leur niveau d’émission de CO2.

A partir du mois d’avril 2011, ces 5.000 énergivores devront acheter, au prix de 12 £ l’unité, des permis d’émission, dont le volume sera calculé au prorata de leurs rejets déclarés. Avec les revenus générés par ces ventes de quotas, le Carbon Trust aidera les entreprises vertueuses à réduire leurs rejets indésirables. Grâce à ce système, Londres espère faire baisser les émissions des « Big 5.000 » de plus de 4 millions de tonnes de CO2 par an, à l’horizon 2020, soit 8 %. En 2013, le gouvernement mettra les quotas du CRC aux enchères et réduira d’année en année leur volume.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus