Pas d’EPR en Afrique du Sud

Le 04 décembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le rêve d'Areva de vendre des EPR en Afrique du Sud s'éloigne.
Le rêve d'Areva de vendre des EPR en Afrique du Sud s'éloigne.
Areva

Coup dur pour Areva. L’Afrique du Sud vient de réviser sa stratégie énergétique à moyen terme. Et contrairement à sa version de 2011, le plan intégré des ressources (IPR) ne prévoit aucune commande de réacteur nucléaire avant 2023 ou 2025 (selon les pages). Or le groupe français espère toujours vendre 10 EPR avant 2016. Et l’Afrique du Sud est l’un des marchés visés par le leader du nucléaire.

 

Plusieurs explications à ce retournement sud-africain. D’une part, la consommation progresse désormais moins vite qu’il y a deux ans. Conséquence: la consommation, en 2030, devrait osciller entre 345 et 416 térawattheures par an, contre 454 TWh/an, initialement prévu. Côté puissance installée, Pretoria ne table plus que sur un parc de 61.200 mégawatts, en 2030: 10% inférieur à celui envisagé en 2011.

 

La sobriété des Sud-Africains n’explique pas tout. Le géant de l’Afrique australe a cédé aussi aux sirènes du gaz de schiste, dont il aimerait faire l’un de ses combustibles de prédilection, si la ressource en eau est suffisante. Tirant partie des chantiers à rallonge des EPR finlandais et français, le ministère de l’énergie s’interroge aussi sur le coût de l’énergie nucléaire.

 

Parallèlement, le gouvernement de Jacob Zuma n’oublie pas la géopolitique. Et continue de vouloir resserrer ses liens politiques et énergétiques avec ses «voisins», en achetant une partie de l’hydroélectricité produite par la Zambie et le Mozambique. Par ailleurs, plus de 16.000 MW d’éolien et de photovoltaïque doivent être raccordés aux réseaux entre 2012 et 2029. Enfin, comme le rappelle le document, la composition du mix national sera tributaire du montant de la taxe carbone qui, en principe, doit être mise en œuvre dès 2015.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus