Paris veut changer ses mauvaises habitudes

Le 06 juin 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comment inciter à changer les comportements des Parisiens ?
Comment inciter à changer les comportements des Parisiens ?
Mairie de Paris

La municipalité parisienne a lancé, le 5 juin, deux appels à projets visant à réduire les déchets des Parisiens et à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

Le premier invite les citoyens et les associations à répondre à un concours d’idées et d’expérimentations pour réduire le poids des poubelles ménagères et notamment des déchets alimentaires. Jusqu’au 6 juillet, toutes les initiatives sont bienvenues pour favoriser le réemploi des objets, réduire les emballages ou encore les restes de repas. Elles peuvent concerner différents publics: habitants, salariés, enfants, usagers des services publics, entreprises et commerces, administrations et associations…

Cette opération s’inscrit dans le cadre du Programme local de prévention des déchets (PLPD) lancé par la ville de façon volontaire en 2010, qui vise à réduire de 7% le volume des déchets ménagers et assimilés en 5 ans, soit environ 31 kilogrammes par habitant. Trois catégories sont particulièrement visées par ce régime d’amaigrissement: les déchets d’emballages, les déchets organiques (1), et certains recyclables (papiers, cartons, textiles et plastiques) qui s’avèrent beaucoup plus lourds que la moyenne nationale.

Les projets retenus recevront des subventions de la part de la municipalité. Cela devrait permettre à 80 actions de sensibilisation et d’information de voir le jour.

Le deuxième appel à projets invite les entreprises à produire des solutions innovantes pour maîtriser les consommations d’énergie. Il est lancé en collaboration avec le laboratoire associatif Paris Région Innovation et l’Agence parisienne du climat. Plusieurs musées, bailleurs sociaux, établissements publics et entreprises ont déjà donné leur feu vert pour servir de terrain d’expérimentation aux futurs lauréats.

En France, les bâtiments sont particulièrement visés par les politiques climatiques puisqu’ils consomment 43% de l’énergie finale et produisent 23% des émissions de CO2. L’appel à projets cible 8 thématiques principales pour maîtriser la consommation d’énergie: les capteurs de mesure, les solutions de suivi des consommations, les compteurs dits «intelligents», les systèmes d’éclairage, les outils de mesure et de maîtrise de l’hygrométrie (2), de mesure et de traitement de la qualité de l’air, de régulation de la chaleur et du froid, et les équipements pour les énergies renouvelables et la chaleur fatale.

Les candidatures, déposées au plus tard le 3 juillet, seront examinées par un comité regroupant des élus, des experts et des partenaires. Les PME innovantes retenues pourront en particulier bénéficier du Fonds Paris Innovation Amorçage (créé par la ville de Paris et Oseo).

(1)Les déchets alimentaires sont notamment élevés: 12 kg/hab/an alors que la moyenne française est de 7 kg/hab/an

(2)Quantité d’eau sous forme gazeuse présente dans l’air



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus