Paris va subventionner l’achat de carburants

Le 28 août 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Six centimes de moins par litre de gasoil
Six centimes de moins par litre de gasoil

Depuis des années, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) fustige les Etats qui subventionnent l’achat de carburants et de combustibles fossiles. La France ne fait pas exception à cette maudite règle. Selon des estimations établies par Guillaume Sainteny (ancien directeur des études économiques et de l'évaluation environnementale au ministère de l'écologie), rappelées par L’Usine à GES, les pouvoirs publics français consacrent, chaque année, 30 milliards d’euros à soutenir l’achat de super, de gazole ou de fioul. Et cela s’aggrave.

Alors que les prix à la pompe ont battu, lundi 27 août, de nouveaux records, le gouvernement a donc décidé de subventionner l’achat… de gazole. Ce 28 août, Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances, a indiqué que, grâce à un effort mené à parité par l’Etat et les pétroliers, les prix du gazole allaient baisser «jusqu’à 6 centimes» par litre. «Concrètement, c'est un euro et demi de moins» pour un plein de 25 litres», a ajouté le ministre. Soit l’équivalent du prix d’un café au comptoir.

Devant être appliquée dès aujourd’hui, cette mesure devrait coûter 300 M€ aux finances publiques durant les trois mois de son application. Par la suite, promet Bercy, «un nouveau mécanisme plus pérenne» devrait être mis en œuvre. Une taxe carbone?

 

http://www.lusineages.com/pdf/UGES%2088_07_12_ok.pdf

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus