Paris se dote d’un cadastre solaire

Le 05 avril 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ce cadastre devrait faciliter l'installation de centrales solaires urbaines.
Ce cadastre devrait faciliter l'installation de centrales solaires urbaines.
Apur

La ville de Paris a lancé un projet inédit de cadastre solaire. Cet outil, dont la réalisation a été confiée à l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur), consiste, à partir de la simulation du rayonnement solaire annuel, à visualiser le potentiel des surfaces bâties de la ville en renseignant sur leur niveau d'insolation et identifier les lieux propices à l'installation de panneaux solaires, explique l'Apur dans un communiqué du 4 avril.

Concrètement, détaille à l'AFP Julien Bigorgne, ingénieur Environnement à l'Apur, ce cadastre ressemblera à une photo aérienne de la capitale avec des dégradés de couleurs.

«Nous avons fait voler un avion muni d'un capteur permettant de reconstituer tous les volumes et élévations de Paris comme la tour Eiffel. Puis, comme des météorologues, nous faisons tourner le soleil pendant un an -sur un ordinateur- et regardons les endroits de Paris qui ont pris le soleil et ceux les plus à l'ombre», précise-t-il.

Les Parisiens verront ainsi si leurs toits sont propices à l'installation de panneaux solaires, et le cadastre pourra également susciter l'intérêt éventuel d'une copropriété pour ces équipements écologiques.

Paris a un relief complexe où, par exemple, du sud au nord de Montmartre on ne prend pas le soleil de la même façon, a ajouté l'ingénieur.

Le projet entre dans le cadre d'un programme européen (Polis), qui a pour mission d'introduire une prise en compte des apports énergétiques solaires dans la planification urbaine.

Paris, explique Denis Baupin, adjoint EELV en charge de l'environnement, entend réaliser 200.000 mètres carrés de panneaux solaires, notamment grâce à la halle Pajol (XVIIIe arrondissement) qui sera la première centrale solaire photovoltaïque de centre-ville en France.

Le cadastre solaire sera quant à lui disponible au public à l'automne 2012.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus