Paris renforce (un peu) son dispositif contre la pollution atmosphérique

Le 09 mai 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Maire adjoint aux transports, Christophe Najdovski appelle à un renouvellement du parc automobile et à la réduction du volume de circulation
Maire adjoint aux transports, Christophe Najdovski appelle à un renouvellement du parc automobile et à la réduction du volume de circulation

Le maire adjoint aux transports de la mairie de Paris, l’écologiste Christophe Najdovski, présentera au prochain conseil son plan pour lutter contre la pollution atmosphérique d’origine routière. Il en dévoile les grandes lignes au JDLE.

Des mesures de fond et des mesures d’urgence composeront la partition municipale qui sera débattue lors du conseil des 19 et 20 mai.

«En ce qui concerne les mesures de fond, l’objectif est de développer les transports en commun, avec une délibération bouclant le tramway et créant des liaisons propres entre les gares», explique l’ancien candidat écologiste à la mairie de Paris.

Deuxième objectif: «Il est indispensable d’agir à la fois sur le renouvellement du parc automobile et sur la réduction de son volume», poursuit Christophe Najdovski, qui reconnaît que la mairie a besoin du soutien de la région, de la préfecture, et surtout de l’Etat pour enclencher le mouvement.


Diesel: "être plus offensif que la ministre de l'écologie"

Quid du diesel? «Alors que la ministre de l’écologie Ségolène Royal a annoncé aujourd’hui que la solution était le véhicule électrique, la mairie de Paris veut être plus offensive. Il ne suffit pas d’inciter à acheter des voitures électriques. Il faut aussi des restrictions sur le parc diesel vieillissant, extrêmement polluant. Nous allons donc appeler l’Etat à prendre des mesures fortes pour inciter les propriétaires à changer de véhicule, en instaurant une prime à la casse par exemple».

Autres préconisations: supprimer les bus roulant au gazole d’ici à 2020 et non 2025, comme le prévoit le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) et abandonner les berlines diesel de la mairie de Paris au plus tard l’an prochain. Là encore, la mairie de Paris n’a guère de marge de manoeuvre à elle seule.

 

Des mesures automatiques en cas de pic

Pour son versant «urgence», le plan anti-pollution proposera le déclenchement automatique de plusieurs mesures en cas de pic de pollution. La gratuité du stationnement résidentiel, tout d’abord, lors du dépassement du seuil d’alerte des trois principaux polluants, dont les particules fines PM10 (50 microgrammes par mètre cube sur 24 heures), comme cela a été le cas en mars dernier. La gratuité des Vélib’ et Autolib’ ensuite, lors du deuxième jour de dépassement du seuil d’alerte.

Au deuxième jour du pic, la circulation alternée sera aussi enclenchée. Pour rappel, elle a été décrétée le 17 mars dernier par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, au quatrième jour du dépassement du seuil d’alerte. Ce dispositif n’avait été actionné qu’une fois dans l’Hexagone, le 1er octobre 1997, lors d’un dépassement du seuil d’alerte au dioxyde d’azote. La décision finale appartient toutefois à l’Etat et au Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif).
 

Une zone "à basse émission"

Une zone d’action prioritaire pour l’air ? «Contrairement à ce qui peut être écrit dans la presse, il ne s’agit pas de créer une nouvelle Zapa car ce dispositif s’est montré injuste socialement et trop restrictif, ne ciblant que les poids lourds et les autocars», affirme Christophe Najdovski. L’idée est au contraire de restreindre les véhicules polluants les plus nombreux, c’est-à-dire les véhicules particuliers. Le dispositif n’est pas encore défini, mais il pourrait s’appuyer sur une identification des véhicules par un système de vignettes, comme l’a recommandé, en décembre, un rapport du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). Si l’Etat instaure de nouvelles zones à basse émission, Paris serait sans doute la première métropole à la mettre en place.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus