Paris Plage: le cycle du sable propre

Le 19 juillet 2005 par Charlotte Monégier
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
paris_plage
paris_plage

Du 21 juillet au 21 août, les quais de la Seine accueillent l'opération Paris Plage 2005. Pour l'occasion, 1.500 tonnes de sable sont acheminées, dans le respect de l'environnement.


Le 21 juillet prochain, Paris Plage 2005 ouvrira ses berges au public. Et pour accueillir au mieux ces visiteurs, de nombreuses infrastructures sont mises en place. Parmi elles, les plages. Le groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction, offre ses services à la mairie de Paris pour la troisième année consécutive. Sa branche Granulats et béton se charge ainsi de fournir gratuitement 1.500 tonnes de sable, directement importées de la carrière de Sandracourt (Compagnie des sablières de la Seine), par voie d'eau. «Le transport fluvial a l'avantage d'être écologique», souligne Dominique Hoestlandt, directeur général adjoint de Lafarge Granulats et béton. Ce transport se déroule en un seul convoi par bateau pousseur, sans engendrer aucune nuisance sonore ni embouteillage. Il permet aussi d'éviter l'équivalent d'environ 200 camions ou 100 wagons de train. Les émissions de gaz carbonique (CO2) sont ainsi nettement limitées, conformément aux engagements du groupe Lafarge, pris en 2001, qui sont de réduire de 20% ses émissions de CO2 par tonne de ciment produite.

Le sable acheminé est ensuite étalé sur 3,5 kilomètres, en bord de Seine, du pont Notre-Dame au pont d'Arcole. Les responsables du projet à la mairie de Paris ont programmé un entretien régulier des plages, afin de préserver cet environnement: «Chaque nuit, certains membres du personnel des jardins publics de la ville de Paris vont venir nettoyer le sable, en le retournant et le ratissant», explique Stéphane Chave, responsable des événements à la mairie de Paris. «En plus de ce nettoyage quotidien, ajoute-t-il, les plages seront désinfectées tous les jours grâce à des jets de vapeur très chaude, qui tuent les microbes et les bactéries». Le 21 août, lorsque l'opération Paris Plage prendra fin, le sable sera recyclé. «Il appartient désormais à la mairie de Paris, précise Dominique Hoestlandt, c'est elle qui aura la responsabilité de le récupérer pour en faire un autre usage». Les 1.500 tonnes iront alors dans les jardins publics, ou remplir les tranchées techniques en réhabilitation, «toujours dans le respect de l'environnement», conclut Stéphane Chave.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus