Paris envisage une tarification variable de l’eau

Le 22 mars 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les commerçants utilisant beaucoup d'eau dans le cadre de leurs activités pourraient payer l'eau plus cher
Les commerçants utilisant beaucoup d'eau dans le cadre de leurs activités pourraient payer l'eau plus cher

Deux jours après la fermeture du Forum mondial de l’eau à Marseille, le Conseil de Paris des 19 et 20 mars a placé l’or bleu au cœur de ses projets de délibération. Parmi les mesures évoquées, la municipalité envisage une tarification variable.

«Plus on consomme d’eau et moins le prix du mètre cube est cher», ont affirmé, le 21 mars, 60 millions de consommateurs et France Libertés, suite à une analyse de plus de 4.000 factures d’eau françaises. De quoi décourager tout effort d’économie… L’association demande donc des tarifs plus équitables pour les petits consommateurs et l’établissement de tarifs progressifs pour une meilleure maîtrise de la consommation au niveau national.

L’une de ces pistes va être suivie par la mairie de Paris, selon les déclarations faites lors du dernier Conseil. L’idée de la régie, qui a récupéré le service public de l’eau en 2009, est de faire payer davantage les gros consommateurs, qui génèrent du chiffre d’affaires avec l’eau, comme les pressings, les restaurants, ou les coiffeurs. Une étude va approfondir la faisabilité de ce système.

Si la tarification progressive pour le grand public n’est pas encore prévue dans la capitale, d’autres communes se penchent sur la question. Une expérimentation a ainsi été lancée il y a deux ans à Libourne. Au programme: prix du mètre cube croissant en fonction de la consommation et prise en compte de tarifs sociaux pour les ménages précaires.

La ville de Paris a toutefois fait un autre geste en faveur des économies d’eau par la mise en place de 15.000 kits d’économiseur d’eau dans les logements sociaux de Paris Habitat d’ici la fin 2012. Cela permet de réduire la consommation annuelle d’un foyer de 15% en moyenne et de baisser de 100 euros, chaque année, la facture d’énergie et d’eau.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus