- 

Paris développe un système de livraison moins polluant

Le 27 janvier 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La mairie de Paris s'est associée à DHL et à Consignity pour mettre en place un réseau de consignes automatiques, afin de réduire le flux de transport de marchandises aux heures de pointe.

Le 26 janvier, 10 points de livraison du réseau d'automates ont été inaugurés par son propriétaire, Consignity, la mairie de Paris qui a aidé à sa mise en place, et DHL, première entreprise de transport et de logistique à utiliser ce mode de livraison de marchandises. Accessibles jour et nuit et 7 jours sur 7, les automates sont installés dans des parcs de stationnement de la capitale. Le système vise principalement les artisans professionnels et les professionnels de service après-vente qui ont besoin de pièces détachées. Son intérêt environnemental repose sur le fait que les dépôts et retraits peuvent avoir lieu de manière décalée, la nuit par exemple, et ainsi éviter les tournées en heures de pointe. Les artisans et techniciens n'ont plus à faire des allers-retours quotidiens chez leurs fournisseurs ou sur les plate-formes souvent situées en banlieue.
Cette réalisation fait partie du programme national de marchandises en ville, financé par le ministère chargé des transports et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Une trentaine de projets pilotes sont actuellement menés dans les grandes villes françaises telles que Lille, Lyon, Rouen ou Strasbourg. Ils concernent les espaces logistiques urbains, les déplacements pour les achats et les livraisons à domicile, la gestion du stationnement et de la circulation, la gestion de l'information et l'échange de données et les véhicules de livraison propres. Paris apparaît particulièrement dynamique puisqu'elle accueille le tiers des projets.
L'un concerne d'ailleurs DHL qui s'est associée à la capitale pour développer le système de livraison par vélos triporteurs électriques développé par la société La petite reine. Ce mode de livraison, utilisé par plusieurs sociétés, permet de diminuer la densité de circulation. Autre atout: l'absence de pollution atmosphérique et de nuisances sonores. L'expérience a débuté dans les 2e, 9e, 10e, et 13e arrondissements. Selon DHL, l'accord devrait être étendu au 1er, 3e et 4e arrondissements pour permettre à l'entreprise de logistique de passer de 200 à 650 enlèvements par jour.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus