Paris adopte son nouveau programme de prévention des déchets

Le 21 novembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Paris est doté d'un nouveau programme local de prévention des déchets
Paris est doté d'un nouveau programme local de prévention des déchets

Le Conseil de Paris a adopté, le 20 novembre, son nouveau programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA). Au menu: distribution de lombricomposteurs et déploiement de bornes de recyclage de rue.

 

Comme la loi sur la transition énergétique l’y oblige, Paris doit réduire sa production de déchets ménagers et assimilés de 10% en 2020 par rapport à 2010. Soit 17 kilogrammes par habitant en moins. C’est l’objectif principal de ce nouveau programme de prévention obligatoire, succédant au programme volontaire lancé entre 2011 et 2015, qui s’est soldé par une baisse de 7% des ordures ménagères et assimilées (déchetteries exclues).

 

500 lombricomposteurs

Pour réduire le poids de nos poubelles, la mairie de Paris va distribuer gratuitement 500 lombricomposteurs, friands d’épluchures de légumes et de coquilles d’œufs. Ceux-ci s’accompagnent de petits bio-seaux à placer dans sa cuisine ou sur son balcon dont les premiers sont remis à partir d’aujourd’hui aux Parisiens volontaires. Des habitants qui bénéficieront d’une rapide formation, selon Antoinette Guhl, adjointe au maire en charge de l’économie circulaire. Les autres distributions se dérouleront l’an prochain. Au total, les déchets organiques représentent 22% des ordures ménagères résiduelles des Parisiens.

 

1.000 bornes de recyclage

Pour réduire les autres types de déchets, la mairie va déployer son réseau de bornes de recyclage TriLib. 1.000 points d’apport doivent être ajoutés, en 2018, aux 40 bornes déjà mises en place dans les rues de la capitale. Ils permettront de collecter des emballages (plastique, métal, verre), des vêtements et des grands cartons.

Enfin, le PLPDMA reprend le plan stratégique de lutte contre le gaspillage alimentaire 2016-2020, mise sur l’éco-exemplarité de l’administration et compte favoriser la seconde vie des produits par le réemploi, la réparation et la réutilisation du mobilier, des appareils électriques et électroniques et des textiles, linge de maison et chaussures.
 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus