Parc national des Calanques: peut mieux faire

Le 28 mars 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 11 février dernier, l’assemblée générale du groupement d'intérêt public (GIP) des Calanques déterminait le périmètre du futur parc national (dans le JDLE). Alors que le projet de charte[1] vient d’être approuvé, plusieurs associations, dans un communiqué commun du 25 mars, s’inquiètent de certains reculs.

Cela fait 12 ans que l’idée de créer un parc national avec une part marine sur le site remarquable des Calanques, à côté de Marseille, est en gestation. Mais le projet souffre aujourd’hui d’une «perte d’ambition», selon France nature environnement (FNE), sa fédération régionale URVN, la Ligue de protection des oiseaux (LPO), la ligue Roc et la Fondation Nicolas Hulot.

Les associations ont constaté que la surface prévue en zone cœur de parc avait été réduite de 13%, et l'archipel du Frioul retiré, «malgré ses richesses écologiques terrestres et marines». Il en va de même pour la zone forestière sur Font-Blanche, «avec la remarquable continuité écologique terre/mer qu'elle formerait en allant jusqu'aux profondeurs marines du canyon de Cassidagne».

D’autre part, les mesures de protection en zone cœur marine ne semblent pas assez nombreuses: avec seulement 10% de réserves de pêche, «nombre d'herbiers de posidonies et de corraligènes restent non protégés», s’inquiètent les ONG. Le fait que la chasse reste autorisée (lâchers de tir) est critiqué. Au cœur d’un parc national, la règlementation vise la reconstitution des populations naturelles et le maintien de leurs habitats.

Les modes administratifs de gestion sont également pointés du doigt: associations pas assez représentées ou manque de visibilité concernant la réglementation que le conseil d'administration proposera aux autorités maritimes. C’est pourquoi les organisations environnementales attendent du futur parc national des Calanques qu’il «remplisse ses missions en assurant une préservation durable des richesses biologiques, paysagères et culturelles qui fondent l’esprit des lieux et la célébrité des Calanques».



[1] La charte fixe les objectifs de protection des patrimoines naturels, culturels et paysagers. Ils constituent la ligne directrice de l’action de l’établissement public.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus