Paquet Climat-énergie: recul des ministres européens de l’environnement

Le 22 octobre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour parvenir au compromis sur le paquet Climat-énergie avant décembre, la France va-t-elle faire trop de concessions aux Etats membres qui menacent de bloquer les négociations européennes? C'est ce que craignent les associations environnementales.

Lors de leur réunion à Luxembourg les 20 et 21 octobre, les ministres européens de l'environnement se sont montrés déterminés à «apporter des réponses claires aux problèmes qui pourraient dériver des ‘fuites de carbone' (1)». En clair, de nombreux secteurs industriels pourraient continuer à se voir allouer gratuitement des quotas, pour «protéger à la fois l'environnement et la compétitivité de l'industrie en Europe», selon le communiqué du Conseil. Y compris le secteur énergétique, notamment des «nouveaux» pays entrants dans l'UE, qui pourtant était supposé acheter l'intégralité de ses quotas dès 2013.

Pour Greenpeace, la «tendance à la baisse suit son cours» en matière de politique climatique. De son côté, l'ONG environnementale WWF a reproché aux ministres «d'avoir pénalisé l'émergence de secteurs d'activité innovants et fortement créateurs d'emplois en maintenant leur soutien à des industries largement inefficaces sur le plan énergétique». Dix Etats membres soutiennent l'Italie dans son effort de bloquer le paquet Climat, a rappelé le Premier ministre italien Silvio Berlusconi, mardi 21 octobre. La semaine dernière, lors du Conseil des chefs d'Etat européens, Pologne et Italie avaient obtenu de la présidence française que le paquet Climat soit adopté en décembre à l'unanimité, et non à la majorité.



(1) Voir l'article du JDLE «Fuites de carbone: risque avéré ou peur attisée?»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus