Paquet climat: 9 Etats membres maintiennent la pression

Le 08 décembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Pologne et 8 autres pays d’Europe centrale ont maintenu leur menace de veto sur le paquet climat, à l’issue d’une rencontre avec le président en exercice de l’Union européenne, Nicolas Sarkozy. Les 9 Etats membres étaient réunis samedi 6 novembre à Gdansk (Pologne), à moins de 300 kilomètres de Poznan, où se tient actuellement la conférence internationale sur le changement climatique (1).

Dépendante du charbon à plus de 90% pour la production d’électricité, la Pologne veut obtenir des concessions en échange de son accord au paquet européen énergie-climat, qui doit être adopté lors du Conseil européen des 11 et 12 décembre. Tout comme la Bulgarie, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie, la Pologne, l’Estonie, la Lituanie et la Lettonie.

Ces pays ont cependant refusé, pour l’instant, la proposition de compromis faite par Nicolas Sarkozy: l’extension, à une période comprise 2016 et 2020, de la fin de l’allocation gratuite des quotas pour leurs centrales à charbon, selon l’agence de presse Reuters. La révision du marché européen du carbone (ETS) constitue l’un des principaux volets du paquet climat et points de blocage entre les Etats membres (2). Dans sa proposition, la Commission prévoyait que la mise aux enchères des quotas de CO2 soit intégrale dès 2013 pour le secteur de l’énergie (3).

(1) Voir l’article du JDLE «Poznan: dernière étape avant un accord sur le climat»
(2) Voir l’article du JDLE «Fuites de carbone: risque avéré ou peur attisée?»
(3) Voir l’article du JDLE «Un marché du carbone très contraignant après 2012»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus