Paprec va installer un centre de tri dans la métropole lyonnaise

Le 16 juillet 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Ce sera le 3ème centre de tri aussi grand du groupe
Ce sera le 3ème centre de tri aussi grand du groupe

Le groupe Paprec va construire une importante unité de tri, d’une capacité annuelle de 60.000 tonnes, à Chassieu, dans la métropole lyonnaise (Rhône).

Les capacités de tri des déchets ménagers s’étoffent dans l’Hexagone. Une nouvelle bienvenue alors que la France est privée d’exportations de déchets vers la Chine depuis le 1er janvier dernier. Et se retrouve avec environ 170.000 tonnes de plastiques supplémentaires et 500.000 t de papiers-cartons à traiter par an, selon le président de Federec Jean-Philippe Carpentier.

 

Objectif: la collecte sélective du Grand Lyon

L’investissement de Paprec est lié à son nouveau contrat conclu avec la métropole du Grand Lyon, en vigueur depuis ce mois de juillet, pour le tri de la collecte sélective des habitants. Soit environ 41.000 t de déchets recyclables par an, pendant 7 ans.

C’est la troisième usine de cette taille du groupe de Jean-Luc Petithuguenin, après celles de Rheu (Ille-et-Vilaine) et Villers-St-Paul (Oise), pour une facture de 25 millions d’euros, achat du terrain et construction du bâtiment compris.

 

Taux de refus de tri divisé par deux

Opérationnel en juillet 2019, ce nouveau centre de tri sera équipé d’une technologie «dernière génération», selon Christophe Mallevays, directeur national du tri des collectes sélectives chez Paprec. Quinze trieurs optiques, et la robotisation du sur-tri des refus permettront d’élever le taux de valorisation entre 92 et 97% des matières premières entrantes (papiers, cartons, ferrailles et métaux, plastiques), contre environ 90% pour les installations de la génération précédente. Le taux de refus de tri est donc quasiment divisé par deux, passant de 10 à environ 5%.

 

Une capacité montée en puissance

Le groupe Paprec, qui a acheté l’an dernier la société Coved, spécialisée dans la collecte des déchets ménagers, pour être moins dépendant du prix des matières premières lié à ses activités de recyclage, disposera à la mi-2019 d’une capacité totale de tri des collectes sélectives de 700.000 t sur le territoire. Ce qui représente le tonnage des déchets recyclables produits par 15 millions d’habitants. Soit 22% de la population française.

 

 

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus