Paluel 2 pourra dormir deux ans de plus

Le 06 février 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comment chute un générateur de vapeur?
Comment chute un générateur de vapeur?
ASN

Le gouvernement autorise EDF à ne redémarrer un réacteur accidenté qu’en 2019, lui épargnant ainsi les affres du démantèlement.

Paluel 2 a eu chaud. Arrêté depuis le 16 mai 2015, le deuxième réacteur nucléaire de la centrale normande va pouvoir dormir deux années de plus, indique un arrêté ministériel publié par le Journal officiel du 4 février. Il y avait effectivement urgence.

Selon la doctrine établie par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), reprise par la loi sur la transition énergétique, une installation nucléaire qui ne fonctionne pas pendant plus de deux ans doit être arrêtée définitivement, avant que son démantèlement ne soit engagé dans les plus «brefs» délais. Or Paluel a manqué de bol.

Chute de GV

Initialement stoppé pour subir sa troisième ‘visite décennale’, le réacteur a été victime d’un incident hors du commun. Le 31 mars 2016, au cours de son évacuation, l’un des 4 générateurs de vapeur (465 tonnes) a lourdement chuté sur le plateau de protection de la piscine du bâtiment réacteur. Un technicien a été blessé et deux autres ont été choqués.

Légalement, EDF doit redémarrer Paluel 2 avant le 16 mai prochain pour éviter de tomber sous le coup de l’arrêt définitif. Cela ne sera pas possible, aucun générateur de vapeur de secours n’étant disponible. L’électricien n’imagine pas pouvoir redémarrer Paluel 2 avant la fin de l’année. Pour faire la jonction entre le délai légal et le délai technique, il fallait donc un arrêté ministériel, signé par Ségolène Royal.

Ce texte est l’une des conditions sine qua non à l’acceptation par EDF d’une éventuelle mise à l’arrêt de sa centrale alsacienne de Fessenheim.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus