Ozone: le retrait des HCFC avancé de 10 ans

Le 24 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Samedi 22 septembre, le Programme des Nations unies pour l'environnement a annoncé un accord concernant les hydrochlorofluorocarbures (HCFC). Ces substances appauvrissant la couche d'ozone auraient dû continuer à être utilisées jusqu'en 2030 dans les pays industrialisés et 2040 dans les pays en voie de développement afin de remplacer les chlorofluorocarbures (CFC), des gaz encore plus destructeurs de la couche d'ozone. Mais depuis l'époque de la signature du texte international, en 1987, la problématique des changements climatiques a pris de l'importance. Or, les HCFC sont aussi des gaz à effet de serre. Les 191 parties au protocole de Montréal (190 pays et la Commission européenne) ont donc décidé de geler la production de HCFC de 2013 au niveau de celle de 2009-2010.

Par ailleurs, les pays développés ont accepté de réduire leur production et leur consommation de 75% d'ici 2010 et de 90% d'ici 2015, avec un arrêt total d'utilisation prévue en 2020. Quant aux pays en voie de développement, ils diminueront leur production et consommation de 10% en 2015, de 35% en 2020 et de 67,5% en 2025, avec un arrêt d'utilisation en 2030. Une petite quantité de HCFC continuera à être disponible entre 2030 et 2040 pour être utilisée par certains équipements avant leur fin de vie.

Cette décision est accompagnée d'un accord selon lequel des financements suffisants seront disponibles pour aider les pays pauvres à se passer des HCFC. Une commission est chargée par les gouvernements d'évaluer, d'ici 2008, le coût de cet accord.

En plus de rétablir la couche d'ozone plus tôt, cette accélération de 10 ans du calendrier va permettre d'éviter l'émission d'environ 35 gigatonnes d'équivalent CO2 (GtCO2-eq) d'ici 2030. Pour comparaison, le protocole de Kyoto prévoit d'éviter, en tout et pour tout, 2 GtCO2-eq.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus