Ozone au sol: vers des normes plus strictes aux Etats-Unis

Le 08 janvier 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a annoncé le 7 janvier qu’elle renforcerait les normes sur l’ozone au sol. La décision a été saluée par les ONG.

L’ozone troposphérique ou ozone au sol, issu de la réaction des émissions polluantes de l’industrie, des centrales au charbon et du trafic routier avec les rayons solaires, est le constituant principal du «smog», un mélange de brouillard et de fumées qui stagne au dessus de certains sites urbains. Il est associé à un nombre important de problèmes de santé, notamment chez les enfants et chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires (asthme), rappelle l’EPA.

L’agence propose une valeur limite standard comprise entre 60 et 70 parties par milliard (ppm) sur une période de 8 heures. En mars 2008, la réduction de cette norme de 80 ppm à 75 ppm, sous l’administration Bush, avait été jugée insuffisante par les associations et des experts (1). L'EPA propose également d’instaurer une norme «secondaire» et saisonnière pour protéger l’environnement, notamment les plantes et les arbres, des dommages causés par une exposition répétée à l’ozone.

Cette mesure devrait coûter entre 19 et 90 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour un bénéfice en termes de santé compris entre 13 et 100 milliards sur la même période. Une fois le projet de norme révisé publié au registre fédéral, il sera soumis à consultation du public pendant 60 jours.

L’ONG américaine Sierra Club s’est félicitée de cette nouvelle dans un communiqué du 7 janvier. «Cette annonce est une bouffée d’air frais. Nous félicitons l’EPA d’avoir écouté les scientifiques et les professionnels de santé, en proposant une règle offrant une véritable protection pour des millions de personnes», a déclaré son directeur. Selon Frank O’Donnell de l’association Clean Air Watch, cité par le New York Times, cette règle serait probablement la décision environnementale la plus significative prise par l’administration Obama cette année.

(1) Dans le JDLE «Etats-Unis: de nouvelles normes d’ozone contestées»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus