Ours: les associations saisissent le Conseil d’Etat

Le vendredi 25 octobre 2019 à 17h 49 par Romain Loury
L'effarouchement désormais autorisé
L'effarouchement désormais autorisé
©ONCFS / Equipe Ours

Echaudées par la feuille de route «pastoralisme et ours», plusieurs associations regroupées dans le collectif Cap Ours ont saisi le Conseil d’Etat et la justice administrative pour faire annuler les textes qui en découlent, ont-elles annoncé jeudi 24 octobre.

Extrait : «Complètement surréaliste», juge Alain Reynes, directeur de l’association Pays de l’Ours-Adet, contacté par le JDLE: cette année, l’Etat «ne travaille plus à la cohabitation, mais à la confrontation» avec l’ours,...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus