Où en sont les forêts en 2011 ?

Le 04 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après 2010, année de la biodiversité, 2011 sera l’année internationale de la forêt. Dans le Vercors le 3 février, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre en charge de l’écologie, a fait le point sur les actions engagées par l’Office national des forêts pour préserver la biodiversité dans les massifs français.

En France, la superficie forestière a augmenté de 50 % depuis 1950. Elle couvre 30 % de notre territoire[1], précise le ministère dans un communiqué du 4 février.

Outre ses intérêts écologiques indéniables, la forêt présente un important avantage économique : « La filière Forêt-bois française compte 425.000 emplois, soit deux fois plus que l’industrie automobile, et génère un chiffre d’affaire de 40 milliards d’euros », selon les chiffres gouvernementaux.

En partenariat avec d'autres gestionnaires d'espaces naturels, des associations de protection de la nature, des établissements publics et des éditeurs, l’ONF va lancer cette année 11 différents programmes. Ils porteront sur la gestion durable des forêts publiques, les enjeux d'aujourd'hui et de demain de la forêt française et le métier de forestier.

Les enjeux concernent en particulier la demande en bois croissante afin de fournir la filière Bois énergie et celle du bois de construction. Le gouvernement a fixé comme objectif d’augmenter la récolte en bois de 12 millions de mètres cubes pour 2012, soit une hausse de 30 % par rapport au niveau actuel. Une augmentation de 20 millions de m³ est attendue en 2020. Mais la filière Bois s'interroge : comment pourra-t-elle répondre à cette demande, les ressources forestières de la France sont-elles suffisantes et réellement adaptées aux besoins actuels du marché ?

L’ONF prévoit en 2011 de s'appuyer sur le projet Forêt-patrimoine, « un projet de labellisation de forêts domaniales sur le principe de la reconnaissance d'une gestion d'excellence basée sur la préoccupation du ’durable‘ », peut-on lire dans un communiqué du 2 février.

17 forêts domaniales françaises sont en course pour obtenir ce label de gestion exemplaire. Elles ont été retenues pour leur socle historique, leur situation géographique, les enjeux environnementaux, et leur rôle économique.

En ce qui concerne la gestion des bois communaux, la CGT et l’ONF s’inquiètent actuellement d’une « piste de réforme du monopole concernant la gestion des bois communaux pour l'ouvrir à des opérateurs privés », indique l’AFP le 3 février. Cette piste, contenue dans une note de la direction générale du Trésor, propose, parmi 4 leviers d'actions prioritaires, de revoir le modèle économique de l'ONF.

Pour l’Office, ce serait la fin d’un régime qui garantit une gestion équitable et durable de la forêt française et la « destruction de l'un des derniers services publics subsistant en milieu rural ». Les discussions sur le futur contrat Etat-ONF pour la période 2012-2017 s’annoncent donc musclées.

Au niveau mondial, la situation est tout autre. Chaque année, 13 millions d’hectares sont déforestés, principalement en zone tropicale. Aussi inquiétant soit-il, ce chiffre est en forte baisse. Au début du siècle, 16 millions ha disparaissaient par an.

Résultat, l’heure est de nouveau à l’optimisme et le reboisement progresse. « Ce qui laisse espérer un équilibre dans quelques années », avance la Situation des forêts du monde 2011 publiée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) le 2 février.

Cependant, le reboisement en question concerne majoritairement des monocultures (palmiers à huile par exemple), au détriment de forêts anciennes beaucoup plus efficaces pour stocker le carbone. « Entre 12 et 17 % du total actuel des émissions de gaz à effet de serre (GES) proviennent de la déforestation, soit plus que le secteur du transport », explique Frances Seymour, directrice générale du Centre de recherche international sur les forêts (Cifor) basé en Indonésie.



[1] La France possède 8 millions d’hectares de forêts tropicales en Guyane



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus