Oslo veut investir un peu plus dans les énergies renouvelables

Le 08 avril 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'argent du pétrole norvégien ira aux renouvelables.
L'argent du pétrole norvégien ira aux renouvelables.
VLDT

<

 

Voilà plusieurs années qu’il réduit son exposition aux énergies fossiles. Désormais, le fonds souverain norvégien va pouvoir accélérer sa transition énergétique. Vendredi 5 avril, le ministère des finances a autorisé les gestionnaires du plus gros fonds souverain du monde (1.000 milliards de dollars d’actifs) à s’investir davantage dans les énergies renouvelables.

doublement

Plus exactement, l’ancien fonds pétrolier va pouvoir injecter jusqu’à 120 Mdkr (12 Md€) dans des projets d’infrastructures non cotés. Jusqu’à présent, Oslo plafonnait à 60 Mdkr l’exposition maximale aux promoteurs d’éoliennes ou de panneaux solaires. En outre, ces entreprises devaient impérativement être cotées en bourse.

Saluée par certaines ONG environnementales, cette mesure doit néanmoins être relativisée. Le montant fléché par le gouvernement vers les énergies ‘vertes’ représente 1,3% du montant des actifs du Government Pension Fund Global.

réduction

Le 5 avril, Siv Jensen, ministère norvégien des finances, a également proposé de réduire les possibilités d’investir dans des producteurs de charbon. Le fonds souverain ne devrait plus pouvoir investir dans des compagnies produisant plus de 20 millions de tonnes de charbon thermique par an ou dotées de 10.000 mégawatts (MW) de centrales électriques fonctionnant au charbon.

Début mars, le gouvernement norvégien avait déjà limité la possibilité d’acquérir des actions des seules compagnies pétrolières investissant dans les renouvelables.

Toutes ces consignes doivent encore être validées par le Parlement pour avoir force de loi.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus