Orléans signe la charte «zéro pesticides»

Le 19 janvier 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 19 janvier, 7 nouvelles communes ont signé la charte «Zéro pesticide dans nos villes et villages», un programme d'accompagnement pour les cités qui, à terme, ne veulent plus utiliser de pesticides pour l'entretien de la voirie et des espaces verts. Parmi elles, Orléans, première ville de plus de 20.000 habitants à démarrer ce programme, lancé en 2005 par Loiret nature environnement (LNE), les Jardiniers de France et le Fredon centre (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles).
En échange d’une aide technique et de communication, les communes signataires s’engagent dans un premier temps à définir un quartier pilote pour expérimenter des techniques alternatives aux pesticides, puis dans un second temps à renoncer totalement à leur utilisation pour la voirie, les espaces verts et les cimetières. Elles doivent aussi réaliser annuellement un bilan d’utilisation des pesticides encore employés.

Pour Orléans (113.000 habitants), «la quantité de pesticides utilisés par la municipalité représente environ 1.200 litres annuels, principalement des herbicides», indique Séverine Carnielo, du service Environnement de la ville d’Orléans.

Avec ces nouvelles communes, c’est environ 180.000 habitants, soit 70% de la population de l’agglomération d’Orléans, qui sont maintenant concernés. Parmi les 15 communes du Loiret signataires de la charte, 2 se sont déjà totalement libérées des pesticides. «L’opération n’est pour l’instant déployée que dans le Loiret, mais plusieurs régions ont exprimé leur intérêt pour cette charte», indique Sandrine Poirier, en charge de la coordination de ce projet chez LNE. En décembre, LNE a d’ailleurs formé d’autres associations départementales.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus