Ontario: consultation sur une interdiction de pesticides

Le 22 janvier 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le gouvernement ontarien dirigé par le Premier ministre Dalton McGuinty souhaite élaborer une loi interdisant l'utilisation de pesticides à des fins «esthétiques» pour les pelouses, les jardins privés ou encore les parcs des villes, mais l'agriculture et les terrains de golf ne sont pas visés. Il vient de lancer une consultation sur le sujet «afin de recueillir les premiers points de vue du public».

Selon Radio Canada, des associations environnementales, des professionnels de la santé et des juristes ont récemment rencontré le ministre de l'environnement John Gerretsen pour lui faire part de leurs inquiétudes vis-à-vis des pesticides. «Les effets néfastes que ces produits pourraient avoir sur la santé de l'être humain et sur l'environnLe gouvernement ontarien dirigé par le Premier ministre Dalton McGuinty souhaite élaborer une loi interdisant l'utilisation de pesticides à des fins «esthétiques» pour les pelouses, les jardins privés ou encore les parcs des villes, mais l'agriculture et les terrains de golf ne sont pas visés. Il vient de lancer une consultation sur le sujet «afin de recueillir les premiers points de vue du public».

Selon Radio Canada, des associations environnementales, des professionnels de la santé et des juristes ont récemment rencontré le ministre de l'environnement John Gerretsen pour lui faire part de leurs inquiétudes vis-à-vis des pesticides. «Les effets néfastes que ces produits pourraient avoir sur la santé de l'être humain et sur l'environnement suscitent de plus en plus de craintes, et ce sujet préoccupe de plus en plus les professionnels de la santé et le grand public ontarien qui exigent des mesures», a indiqué John Gerretsen. «Nous voulons créer une seule loi détaillée et complète pour toutes les municipalités ontariennes. Cela nous permettrait de mieux protéger notre santé et celle de nos enfants», a-t-il ajouté.

Un sondage réalisé par l'association Pesticide free a montré que 71% des habitants de l'Ontario sont favorables à une interdiction des pesticides à des fins esthétiques (1). De son côté, la province du Québec a déjà interdit l'application des pesticides les plus nocifs sur, entre autres, les surfaces gazonnées des terrains publics et municipaux.







(1) Voir l'article du JDLE: «Canada: les pelouses chimiques dérangent»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus