Onema: les agences de l’eau toujours plus taxées

Le 29 juin 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'agence de l'eau Seine Normandie reste la première contributrice
L'agence de l'eau Seine Normandie reste la première contributrice

La contribution des agences de l’eau au budget de l’Onema progressera de 10% en trois ans.

 

Le montant des contributions financières des agences de l’eau à l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) a été fixé, ce 29 juin, par un arrêté publié par le Journal officiel.

 

Après avoir régressé en 2014, les contributions des agences de l’eau sont reparties à la hausse dès 2015. Cette tendance est appelée à durer, au moins jusqu’en 2018, comme le confirme le nouveau texte du ministère de l’environnement.

 

Au total, les 6 structures financeront donc l’Onema à hauteur de 150 millions d’euros en 2017 et en 2018, contre 139 M€ en 2016 et 137 M€ en 2015.

 

Pour comparaison, elles avaient contribué pour 108 M€ par an, en moyenne, sur la période 2008-2012.

 

En proportion, l’Agence de l’eau Seine-Normandie apporte toujours la plus forte contribution (38% pour la période 2015-2018), devant Rhône-Méditerranée-Corse (25%) et Loire-Bretagne (14%). En 2017 et 2018, elles verseront respectivement 57,5 M€, 38 M€ et 21,5 M€.

 

Dès l’année prochaine, l’Agence de l’eau Adour-Garonne versera pour sa part 12,8 M€, Artois-Picardie 11,1 M€, et Rhin-Meuse 9 M€.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus