Onema: hausse des contributions des agences de l’eau

Le 11 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Agence de l'eau Seine Normandie est le 1er contributeur
L'Agence de l'eau Seine Normandie est le 1er contributeur

Y aurait-il des trous à combler? Alors que la Cour des comptes a pointé les graves dysfonctionnements financiers de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), dans un rapport publié le 12 février (voir JDLE), un récent arrêté augmente la part des contributions des agences de l’eau dans le budget de l’établissement public pour la période 2013-2018.

Ce texte, publié le 9 mars au Journal officiel, montre que les versements les plus importants (39,5%) proviendront de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, qui doit payer 116,5 millions d’euros pour la période 2013-2018. Elle est suivie par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse (24%) avec 70,7 M€, l’Agence Loire-Bretagne (15%) avec 44,6 M€, l’Agence Adour-Garonne (8,5%) avec 24,8 M€, l’Agence Artois-Picardie (7%) avec 20,7 M€ et enfin l’Agence Rhin-Meuse (6%) et 17,5 M€.

Au total, les agences de l’eau financent l’Onema à hauteur de 145 M€ par an entre 2013 et 2015 et à raison de 150 M€ par an entre 2016 et 2018.

Sur la dernière période 2008-2012 –la période visée par le rapport de la Cour des comptes-, les versements des six agences de l’eau avaient totalisé 108 M€ par an, selon un arrêté publié le 17 mai 2007 au Journal officiel. Elles ont donc enregistré une hausse de 34% pour trois années consécutives.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus