OGM: un amendement adopté pour protéger les zones AOC

Le 03 avril 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est une «victoire politique» face à la majorité UMP, selon l’opposition. Un amendement a été adopté à l’Assemblée, mercredi 2 avril au soir, encadrant «fortement», d’après l’opposition, l’utilisation des OGM dans les zones d’appellation d’origine contrôlée (AOC).

«Les députés de gauche, rejoints par quelques députés responsables, ont permis une avancée fondamentale pour le respect des cultures sans OGM», se félicitent les députés socialistes dans un communiqué.

Concrètement, l'amendement prévoit que «l'utilisation des OGM ne peut se faire qu'en respectant non seulement l'environnement et la santé publique mais aussi les structures agricoles, les écosystèmes régionaux et les filières commerciales qualifiées ‘sans organisme génétiquement modifié’». Il a été voté dans le cadre de l'article premier – principes généraux encadrant le recours aux organismes génétiquement modifiés – du projet de loi.
«Avec cet amendement c'est la victoire des AOC, a commenté à l'AFP Arnaud Montebourg (PS, Saône-et-Loire). La loi pose comme principe qu'il y a des sanctuaires dans lesquels l'administration dispose d'un outil juridique pour interdire la contamination et donc les OGM».

Toujours selon l’AFP, le député UMP du Puy-de-Dôme Louis Giscard d'Estaing venait de retirer sa proposition d'évaluer les risques des OGM en tenant compte «de manière plus systématique des différentes structures agricoles et des différentes caractéristiques agricoles au sein de l'Union européenne». Un retrait ordonné par la majorité, selon l’opposition.

L’ex-ministre UMP et ex-syndicaliste agricole Christian Jacob a estimé que l’amendement socialiste «n'est pas bien méchant sur le fond. Ce n'est pas un drame outre mesure et l'on va corriger cela».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus