OGM: la secrétaire d'Etat confirme la clause de sauvegarde

Le 09 novembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué des Faucheurs volontaires, de la Confédération paysanne, de Greenpeace et des Amis de la terre, Nathalie Kosciusko-Morizet a confirmé que la France allait transmettre à la Commission européenne sa décision de suspendre la mise en culture du maïs OGM MON 810, et ce, dans un délai de 15 jours. Les associations ont rencontré la secrétaire d'Etat à l'écologie ce vendredi matin. «Les associations se réjouissent de cette décision, qui est un premier pas vers une France sans OGM», a déclaré Arnaud Apoteker, de Greenpeace.



Au ministère chargé de l'environnement, on confirme que la décision sera envoyée à la Commission avant la fin de l'année, probablement avant fin novembre. Mais le contenu de la clause de sauvegarde, à savoir si elle porte sur la commercialisation ou bien la culture des OGM, n'a pas encore été précisé.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus