OGM: la secrétaire d'Etat confirme la clause de sauvegarde

Le 09 novembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Selon un communiqué des Faucheurs volontaires, de la Confédération paysanne, de Greenpeace et des Amis de la terre, Nathalie Kosciusko-Morizet a confirmé que la France allait transmettre à la Commission européenne sa décision de suspendre la mise en culture du maïs OGM MON 810, et ce, dans un délai de 15 jours. Les associations ont rencontré la secrétaire d'Etat à l'écologie ce vendredi matin. «Les associations se réjouissent de cette décision, qui est un premier pas vers une France sans OGM», a déclaré Arnaud Apoteker, de Greenpeace.



Au ministère chargé de l'environnement, on confirme que la décision sera envoyée à la Commission avant la fin de l'année, probablement avant fin novembre. Mais le contenu de la clause de sauvegarde, à savoir si elle porte sur la commercialisation ou bien la culture des OGM, n'a pas encore été précisé.