OGM: la justice allemande rejette un recours de Monsanto

Le 06 mai 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un référé introduit par le groupe Monsanto visant à faire lever l’interdiction allemande de culture de son maïs génétiquement modifié MON810 a été rejeté mardi 5 mai par le tribunal administratif de Brunswick, dans le nord-ouest de l’Allemagne.

L’Allemagne avait activé sa clause de sauvegarde en avril dernier (1). Avec la France, la Grèce, l'Autriche, la Hongrie et le Luxembourg, le pays était alors devenu membre du cercle réduit d’Etats membres à avoir activé cette clause.

Selon le tribunal de Brunswick, la culture de maïs MON810 représente «une situation de risque justifiant une telle interdiction, comme le prévoit la loi sur les biotechnologies», rapporte l’AFP. D’après l’agence de presse, Monsanto pourrait faire appel de cette décision en référé.

Le ministère allemand chargé de l’agriculture vient paradoxalement de donner son feu vert, lundi 27 avril, à un essai de culture en plein champ de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora, conçue par le chimiste Basf. D’après le ministère, la pomme de terre ne présentait «pas de danger pour la santé ni pour l’environnement», selon les propos d’un porte-parole relayés par l’AFP.

(1) Dans le JDLE «OGM: Monsanto porte plainte contre l’Allemagne»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus