OGM: la Commission lance deux procédures d’autorisation

Le 23 janvier 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un mois après que les ministres européens de l’Environnement ont réclamé une meilleure évaluation d’impact des OGM (1), la Commission européenne a décidé, mercredi 21 janvier, de lancer des procédures d’autorisation pour la culture de deux maïs génétiquement modifiés.

Une décision qui n’a fait l’objet d’aucune communication, a reconnu le porte-parole de la Commission, Johannes Laitenberger, dans une déclaration à l’AFP.

Les procédures d’autorisation concernent deux maïs OGM: le Bt-11 de Syngenta, et le Dow 1507 de Pioneer. Elles ont été lancées, sur la base d’un avis récent de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) (2), qui estime que les OGM ne présentent aucun risque pour la santé humaine ni pour l'environnement.

La Commission souhaite aussi que la France lève sa clause de sauvegarde sur le maïs OGM MON 810. La Grèce et la Hongrie sont aussi visées pour avoir mis en œuvre des mesures similaires.

Un comité de l’UE se réunira le 16 février prochain pour se prononcer sur les décisions de la Commission, selon Reuters.

«La Commission essaie de contourner les gouvernements européens et d’imposer son agenda pro-OGM aux consommateurs», s’est indigné Marco Contiero, chargé OGM pour Greenpeace Europe.

(1) Dans le JDLE «Les ministres européens de l’environnement réclament une meilleure évaluation des impacts des OGM»

(2) Dans le JDLE «MON 810: l’Efsa remet en cause la clause de sauvegarde de la France»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus