OGM: d’anciennes ministres demandent une révision du régime d’autorisation

Le 29 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les quatre anciennes ministres demandent de concert une révision des procédures d'autorisation
Les quatre anciennes ministres demandent de concert une révision des procédures d'autorisation

Plus elle est réfutée, plus l’étude de Gilles-Eric Séralini fait des vagues. Et cette fois, ce sont les politiques qui prennent la mer agitée des OGM. Ce lundi 29 octobre, trois anciennes ministres de l’écologie publient un appel en faveur de la révision du régime d’autorisation des organismes génétiquement modifiés.

Dans la tribune qu’elles co-signent dans le quotidien 20 minutes, Ségolène Royal (PS), Dominique Voynet (EELV) et Corinne Lepage (Cap 21) demandent la publication de «toutes les études existantes sur l'impact des OGM sur la santé, ainsi que les données brutes.» Elles exigent aussi la révision «comme le permettent les textes communautaires et nationaux, [des] études qui ont permis l'autorisation de mise sur le marché du NK603 et du Round Up».

Signe des temps, Nathalie Kosciusko-Morizet se joint à ses trois consœurs. Sur son blog, la députée-maire (UMP) de Lonjumeau recommande de réexaminer «avec autant de vigilance que l'a été l'étude du professeur Séralini les évaluations ayant conduit à l'autorisation des maïs transgéniques». Et ce en attendant «de répliquer l'étude [du professeur Séralini] dans des conditions cette fois incontestables».

http://www.20minutes.fr/societe/1031504-ogm-appel-trois-ex-ministres

http://nkm-blog.org/ogm-pas-de-confiance-sans-transparence/



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus