OGM: Alliance pour la planète quitte la table des négociations

Le 14 décembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ce matin, suite à la première réunion du comité de préfiguration de la Haute Autorité sur les OGM, Alliance pour la planète et la Confédération paysannce ont annoncé «quitter le processus de discussion sur les OGM», le gouvernement n'ayant pas activé la clause de sauvegarde sur le MON 810 auprès des instances européennes, contrairement à ses engagements lors du Grenelle, fin octobre. «La non activation de la clause de sauvegarde trahit l'esprit et les engagements du Grenelle. Nous ne cautionnerons pas un processus engagé sans concertation et en contradiction avec des décisions prises collectivement, y compris avec les représentants de la profession agricole. C'est la crédibilité et la légitimité du Grenelle qui se jouent ici!», a déclaré en sortant de la réunion Arnaud Apoteker, de Greenpeace.

Cette décision fait suite à la publication d'un arrêté sur la suspension du maïs MON 810 (1), d'un décret sur le comité de préfiguration, et d'un avant-projet de loi sur les OGM (3).



(1) Voir l'article «OGM: un arrêté sur la suspension du maïs MON 810»
(2) Voir l'article «Le gouvernement crée un «comité de préfiguration» sur les OGM»
(3) Voir l'article «Projet de loi sur les OGM: FNE réclame encore un «effort»»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus