OGM: 100.000 personnes contre la levée de la clause de sauvegarde française

Le 14 avril 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Greenpeace fait pression sur la Commission européenne pour qu’elle cesse de vouloir imposer la levée des clauses de sauvegarde française et grecque.

Dans un communiqué publié mardi 14 avril, l’ONG annonce qu’en un mois, 100.000 personnes ont écrit via Greenpeace une lettre aux ambassades du Royaume-Uni, de la Suède, des Pays-Bas et de la Finlande pour ne pas voter la proposition de l’exécutif européen lors d’un prochain Conseil. Avec l’Estonie, ces 4 pays avaient été les seuls à voter en faveur de la levée des moratoires autrichien et hongrois le 2 mars dernier (1) sur les cultures de maïs MON 810.

L’ONG s’est félicitée de l’écho donné à cette pétition, à mettre en relation avec celle contre le fichier Edwige, récoltant 220.000 signatures en 8 mois. Six Etats membres ont interdit les cultures de maïs OGM sur leur territoire: Autriche, Hongrie, Luxembourg, Grèce, France et Allemagne.

(1) Dans le JDLE «OGM: la Commission désavouée par 22 pays»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus