Offshore: GDF Suez veut toujours planter des éoliennes au Tréport

Le 29 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
GDF Suez prévoyait d'installer 150 turbines.
GDF Suez prévoyait d'installer 150 turbines.
Areva

GDF Suez a déposé un recours gracieux auprès du gouvernement contre la décision de l'ancien gouvernement de le recaler dans l'appel d'offres pour la création d'un parc d'éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime), a annoncé vendredi 29 juin un responsable du groupe.

«L'idée de ce recours gracieux c'est d'essayer de faire comprendre que ce projet n'a pas été forcément analysé comme il aurait dû l'être et demander de reconsidérer l'évaluation qui a été faite», a déclaré Henri Ducré, directeur général adjoint de GDF Suez, au cours du forum sur l'énergie Enerpresse à Deauville (Calvados).

Mi-juin, Les Echos avait affirmé que GDF Suez et ses partenaires au Tréport (dont Areva, qu'il avait sélectionné comme fournisseur d'éoliennes) envisageaient d'engager un tel recours et avaient commencé à tâter le terrain auprès du gouvernement.

En avril, l'ancien gouvernement avait déclaré EDF Energies Nouvelles, allié à Alstom comme fabricant d'éoliennes, grand vainqueur du premier appel d'offres gouvernemental portant sur l'installation et l'exploitation de centaines d'éoliennes au large des côtes françaises.

Le tandem EDF/Alstom s'était taillé la part du lion en remportant 3 des 5 zones mises en jeu, tandis qu'Iberdrola allié à Areva avait remporté un parc. Le 5e site, celui du Tréport, où GDF Suez était seul en lice, n'avait pas été attribué, l'ancien gouvernement reprochant à l'énergéticien d'avoir fixé un coût trop élevé pour l'électricité qui serait générée par ce futur parc.

GDF Suez, qui était candidat pour 4 sites au total, était ainsi ressorti totalement bredouille.

L'ancien ministre de l'énergie Eric Besson avait affirmé que le prix proposé par le groupe au Tréport aurait entraîné une «augmentation inconsidérée des factures d'électricité». Le gouvernement sortant avait également annoncé que Le Tréport serait remis en jeu dans le cadre du second d'appel d'offres sur l'éolien offshore qu'il comptait lancer au deuxième semestre.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus