Obésité: les substances chimiques mises en cause

Le 13 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Si personne ne remet en cause le rôle de la quantité de calories ingérées et l'absence d'exercice comme principaux facteurs d'obésité, certaines études scientifiques pointent également le rôle des substances chimiques. Selon le Washington Post, elles influeraient sur l'adipogénèse, c'est-à-dire le développement du système adipeux, chez les animaux. Lors d'une réunion de l'Association américaine pour l'avancement des sciences, un membre de l'Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS) a déclaré que le lien suspecté entre l'obésité et l'exposition aux perturbateurs endocriniens est «plausible et possible». Plusieurs substances sont déjà en cause, dont le tributylétain (TBT), utilisé dans les peintures anti-salissure, et déjà connu pour son caractère très toxique vis-à-vis des mollusques. Les animaux exposés à cette molécule verraient le nombre de leurs cellules adipeuses augmenter. Des effets sur les tissus adipeux ont également été constatés pour le bisphénol-A (BPA).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus