Obama ouvre deux blocs à l’éolien marin

Le 03 décembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une image qui préfigure, peut-être, l'avenir énergétique américain.
Une image qui préfigure, peut-être, l'avenir énergétique américain.

L’administration Obama se jette à l’eau. Quelques jours à peine après avoir ouvert à l’exploration pétrolière 8 millions d’hectares dans le golfe du Mexique, le département de l’intérieur se tourne vers l’éolien marin.

Vendredi 30 novembre, Ken Salazar, ministre de l’intérieur, a annoncé par communiqué l’ouverture de deux vastes zones à l’éolien offshore.

Située à une quinzaine de kilomètres au large des Etats de Rhode Island et du Massachusetts, la première de ces Wind Energy Areas s’étale sur 66.000 ha. Elle sera divisée en deux lots, de 40.000 ha (au nord) et 20.000 ha (au sud). Mais il faudra probablement vaincre les réticences des (très riches) habitants de l’île de Martha’s Vineyard, située à quelques encablures, pour installer les puissants aérogénérateurs.

S’étendant sur une superficie de 45.000 ha, la seconde zone est située à une quarantaine de kilomètres au large des côtes de la Virginie, dans la célèbre baie de Chesapeake. Au total, estiment les autorités américaines, les deux sites pourraient abriter une capacité installée de 4.000 mégawatts.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus