Obama booste les projets d’éolien offshore

Le 24 novembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le département de l’Intérieur américain a lancé mardi 23 novembre une initiative visant à accélérer le développement des projets éoliens offshore au large de la côte Est, dès 2011.

« Afin d’exploiter complètement les avantages économiques et énergétiques de notre vaste potentiel éolien en Atlantique, nous devons mettre en œuvre une procédure de permis intelligente, efficace, complète et allégée des étapes administratives inutiles » a déclaré Ken Salazar, le secrétaire de l’Intérieur dans le communiqué.

Afin de simplifier et de raccourcir de 6 à 12 mois la procédure d’autorisation, les règlements du bureau chargé de l’énergie marine (Boemre) seront révisés.

Une identification des zones prioritaires (Wind Energy Areas) au large des côtes Atlantique sera conduite dans les 60 prochains jours. Sauf impact environnemental majeur, les premières autorisations pourraient être délivrées dès la fin 2011 ou début 2012.

Le département de l’Intérieur devrait également accélérer l’examen des demandes de construction de réseaux électriques offshore pour relier les fermes éoliennes à la terre.

L’association américaine de l’énergie éolienne (Awea) a applaudi cette initiative.

Pour mémoire, le premier parc éolien offshore a été autorisé en avril dernier aux Etats-Unis, après 10 ans de lobbying et de procès [voir le JDLE]. Porté par Cap Wind, ce projet d’un milliard de dollars (750 millions d’euros) a obtenu son bail le mois dernier pour l’installation de 130 turbines au large du Massachusetts.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus