Obama autorise un méga parc éolien offshore

Le 29 avril 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dix ans. Il aura fallu dix années de lobbying et de procès pour que l’administration autorise la construction du premier parc éolien offshore américain. Mercredi, le secrétaire à l’intérieur, Ken Salazar, a donné un feu vert définitif au lancement du projet, dont le coût pourrait atteindre les 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros).

 Cette première nationale ne sera pas modeste : 130 turbines seront plantées dans le sable de Nantucket Sound, à au moins 9kilomètres des côtes. Promotteur du projet, Cap Wind a déjà commandé à Siemens les éoliennes, dont la puissance unitaire atteint les 3,6 MW.

 De l’abnégation, il en aura fallu à Jim Gordon, le président de Cap Wind. Car, son projet contrariait certaines des familles les plus puissantes des Etats-Unis (comme les Kennedy ou John Kerry l’ancien candidat à la présidence), qui possèdent de luxueuses maisons sur le rivage du Massachussets. Ces dix dernières années, les opposants du projet ont dépensé plus de 20 millions de dollars (15 millions d’euros) en frais judiciaires. Sans succès. Car aucun des 17 rapports commandités par des agences fédérales ni les deux études d’impact n’ont conclu à l’impossibilité d’installer ces machines sur le lieu de villégiature de la société Wasp ( White anglo-saxon protestant). Seule concession faite : une réduction du nombre de turbines. Des 170 aérogénérateurs prévus, le parc marin n’en comprendra finalement que 130.

 Si les travaux sont prévus pour débuter cet été, Cap Wind n’a pas encore totalement bouclé son projet. Les négociations sur le prix de rachat du courant sont toujours en cours avec National Grid, le gestionnaire du réseau local de transport d’électricité.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus