- 

Obama autorise l’EPA à réguler les émissions de CO2

Le 10 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un pas en arrière, un pas en avant. Ainsi pourrait-on résumer la politique climatique de Barack Obama. Après avoir empêché, il y a quelques semaines, l’agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) de réguler les émissions de CO2 de l’industrie lourde, la Maison blanche revient sur sa décision.
 
Mardi 8 novembre, indique The Los Angeles Times, l’administration Obama a autorisé l’EPA à limiter les rejets carbonés des centrales électriques à flammes. Plus exactement, l’équivalent du ministère de l’environnement va pouvoir créer des standards d’émission que les futures centrales thermiques devront respecter.
 
Il s’agit de la seconde tentative, cette année, de l’agence dirigée par Lisa Jackson de réguler les émissions de CO2 industrielles américaines. La première avait été stoppée par la Maison blanche, suite à de très fortes pressions exercées par le Congrès.
 
Cette fois, les choses sont un peu différentes. Car, fort opportunément, la presse américaine se fait aussi l’écho d’une liste secrète de l’EPA recensant les sites les plus polluants des Etats-Unis et qui, curieusement, sont relativement peu inquiétés par les autorités et la justice. Un seul chiffre fait rugir nos confrères: sur les milliers de poursuites lancées, depuis 1990, contre des industriels présumés coupables de pollutions des eaux ou des sols, 800 procédures seulement ont été engagées pour des pollutions de l’air.
 
Les centrales électriques produisent 40% des émissions de CO2 imputables à la consommation d’énergie aux Etats-Unis.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus