Nuisances sonores des hélicoptères: la solution parisienne

Le 11 juin 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au cours d’un point-presse organisé mercredi 10 juin, le secrétaire d’Etat en charge des transports, Dominique Bussereau, a annoncé que des mesures de lutte contre les nuisances sonores dues à l’héliport situé dans le sud de Paris avaient été décidées. Cet héliport, sis juste au-delà du périphérique parisien, est le seul de la ville et génère entre 10.000 et 20.000 mouvements annuels, au grand dam des riverains. Le maire du XVe arrondissement Philippe Goujon, le directeur général de l’aviation civile Patrick Gandil et Dominique Bussereau ont donc présenté un plan censé améliorer la situation: relèvement des altitudes de survol, modification des procédures d’atterrissage et de décollage, remplacement des vieux hélicoptères bruyants et construction de trois nouveaux héliports afin de répartir le trafic en plusieurs points de la capitale.

La plateforme actuelle n’accueillerait plus que des vols d’intérêt public, qui représentent aujourd’hui un peu moins de la moitié du trafic. Les vols commerciaux seront répartis sur les autres sites, par exemple au Bourget, du côté de la Défense et dans l’Est parisien. «Nous travaillons à l’implantation de ces nouveaux centres; il faut qu’ils soient opérationnels avant l’été 2011», a indiqué Dominique Bussereau. Ce dernier a également indiqué, à la demande des élus locaux, que plusieurs autres mesures seraient étudiées, telles que le renforcement du contrôle des vols touristiques et l’augmentation de la redevance pour les appareils particulièrement bruyants.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus